La pointe des Espagnols


 La pointe des Espagnols constitue l'extrémité nord-est de la presqu'île de Roscanvel, excroissance de la presqu'île de Crozon fermant la rade de Brest. Elle marque également l'extrémité sud-est du goulet de Brest (les autres extrémités étant marquées par la pointe des Capucins, la pointe du Petit Minou et la pointe du Portzic).
Constituée d'une falaise de plus de 60 mètres de hauteur, au sommet et en bas de laquelle subsistent les vestiges de fortifications militaires et de bâtiments d'hébergement de troupes, la pointe se prolonge vers le nord-est par le rocher de la Cormorandière, marqué d'une perche. L'étroit chenal situé entre la pointe et le rocher est le siège des plus forts courants agitant la rade.
Cette position stratégique, face à Brest fut déjà remarqué du temps des ducs de Bretagne, qui y implantèrent un fortin dès 1387 (aujourd'hui disparu). En 1594, les Espagnols y débarquèrent et n'en furent délogés qu'après d'âpres combats. C'est de cette période que la pointe tira son nom.







Vue de la rade de Brest

















































Pour visiter la pointe de Pen-hir
Cliquez





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement