l'Argentiére la Bessée

 

 

 


 

 

 

 

L'Argentière-la-Bessée est le chef-lieu du canton de l'Argentièrois, recouvrant le Pays des Écrins, situé aux confluents de la Gyronde, vallée de Vallouise, et du Torrent du Fournel avec la Durance, à environ 1000 m d'altitude.

La commune est issue du rattachement des hameaux de la Bessée à la commune de l'Argentière  durant la période révolutionnaire.

La commune est structurée autour du vallon du Fournel, qui en constitue la colonne vertébrale, et de son débouché dans la vallée de la Durance.  Son territoire sur la rive gauche de celle-ci se limite juste aux pentes sous la Tête des Aiguillons occupées par le Bois de France ou ce qu'il en reste après le terrible incendie de juillet 2003,autrefois, village frontière entre le Briançonnais et l'Embrunais.

L'Argentière-la-Bessée fut très fortement marqué par le développement puis la disparition de son industrie de production d'aluminium. L'endiguement de la Durance effectué à la fin du XIXe siècle  permit de gagner et de sécuriser toute la zone plane de fond de vallée séparant l'Argentière de la Bessée, entre les confluents de la Durance avec le Torrent du Fournel et avec la Gyronde. Là, furent implantées la desserte ferroviaire dès 1882 et les usines au début du XXe siècle.

 

 

L'argentiére la Bessée (1)

 

 

L'argentiére la Bessée (2)

 

 

 

L'argentiére la Bessée (3)

 

 

Jour de neige

 

 

 

 

 

 

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement