Le temple de Karnak

 

 

Sur la rive orientale du Nil, au centre de l’antique Thèbes, se dressent les ruines de l’un des plus grands ensembles d‘édifices religieux de l’histoire de l’humanité : les temples de Karnak. Plusieurs kilomètres d’enceintes de briques crues enfermaient un site de plus de 130 ha, bâti d’édifices sacrés dédiés aux divinités principales de Thèbes : Amon-Rê, la déesse Mout et le dieu-enfant Khonsou, membres de la triade divine, ainsi que le dieu guerrier Montou. Le mot Karnak vient de l’arabe al-Karnak, expression signifiant "le village fortifié", mais dans l’antiquité, on l’appelait Ipet Sout, qui peut se traduire par "Celle qui recense les Places".
Aux alentours de 1570 av.J.-C., le prince de la ville de Thèbes chasse définitivement les Hyksôs, peuple envahisseur qui s'était installé en Egypte depuis un siècle environ.


Ce prince devient Nebpehtyrê ( nous le connaissons sous le nom d'Ahmosis), le premier pharaon de l'une des plus grandes dynasties égyptiennes: la XVIIIème.

Le dieu principal de Thèbes nommé Amon, dieu sans l'aide duquel Pharaon n'aurait pu chasser les Hyksôs, va peu à peu devenir le grand dieu d'Egypte, associé toutefois au dieu Rê d'Héliopolis d'où son nom Amon-Rê.

Jusqu'au début de la XXIème dynastie, pendant environ 500 ans, Thèbes est l'une des villes les plus brillantes du monde oriental et la maison d'Amon que nous appelons aujourd'hui temple de Karnak, un des centres religieux les plus puissants et les plus riches du monde antique.

Les pharaons qui se succédèrent pendant ces cinq siècles feront de ce temple l'un des plus beaux mais aussi l'un des plus complexes édifices de l'antiquité.

 

 


Entrée du temple 

 


Sphinx criocéphales à têtes de béliers ou criosphinx

représentant Amon

 


Le dromos menant au premier pylône

 

 


Obélisque de Touthmosis 1er

 

 


Détails de l'obélisque



 


Rangée de statues

 

 

 


Le Naos porte les cartouches de Sethi I


Les cartouches de Sethi I

 

 

 


La chapelle d'Achoris

 

 


La cour intermédiaire

 

 


La grande salle hypostyle

 

 


Détails des colonnes

 

 


Ramsés II et la grande épouse royale à ses pieds

 

 


Amon sous les traits de Toutankamon

 

 


Pilier en forme de plantes fasciculées

 

 


Une triade christianisée

 

 


Amun-Râ statue ?

 

 


Temple de Ramsés III

 

 


Sanctaire Akh-menou

 

 


Ces chapelles se trouvent juste a gauche, en entrant dans le temple.
Les 3 petites chapelles dues à Seti II qui servaient d'escale aux barques sacrées d'Amon (au centre) de Mout (à gauche) et de Khonsou (à droite). Ces chapelles de grès et de quartzite rose se trouvaient à l'origine en dehors du temple.

 

 


Obelisque de Thoutmosis III, orné de plantes héraldiques.
Le papyrus du nord.


 

 


Obelisque de Thoutmosis III,orné avec le "lis" du sud

 

 


Chapelle Ankhnesneferibre

 

 


Ramsès II agenouillé entre les dieux Thot et Horus qui nouent le noeud sematawi, 
symbole d’unification de la Haute et de la Basse Égypte.

 

 


Ramsès II devant Amon Min. A droite : Amon entouré de Thot, Horus, Isis et Nephtys.
 

 

 


Sobek
Dans la Basse Epoque, les égyptiens vénéraient Sobek comme pour la plupart des animaux dangereux afin de s'en attirer les bonnes grâces

 


Offrande de Sethi à Horus



La salle des fêtes de l'Akh-Menou


Le lac sacré


Vue du temple depuis le lac sacré


Pour visiter le temple de Louxor

Cliquez
ICI

Créer un site
Créer un site