LOCMARIA

 
Locmaria vient du breton "loc" (lieu, pays) et de "Maria" (la Vierge Marie).
Au XIème siècle, le territoire est le siège du prieuré de Notre-Dame de Guezel. Comme toutes les paroisses de Belle-Ile, Locmaria est fondée dès le XIème siècle (en 1070) par les moines de l'abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé.

On suppose que la première église élevée par les missionnaires fut détruite par les Normands. La suivante fut consacrée en 1010. L'église de Locmaria semble aussi être mentionnée avant 1078 par le nécrologue de Quimperlé, le jour du décès de Guérec (évêque de Nantes) : "ecclesiam Beate Marie apud Bellam Insulam dedicavit". En 1674, l'église est dévastée par les envahisseurs hollandais, puis remise en état.

L'une des quatre paroisses de l'île, Locmaria, doit son nom à sa patronne, et en célèbre la fête le 15 août. Ce territoire, borné par la mer au nord, à l'est et au sud, touche à l'ouest Bangor et Le Palais. Sa superficie est de 2019 hectares, dont 1076 sont cultivés, 742 sont incultes, et le reste se partage entre prés, jardins... Presque toutes les côtes sont élevées de 50 à 60 mètres, au-dessus du niveau de la mer, à l'exception de deux ou trois anses, qui sont abordables. En 1891, sa population est de 1810 habitants. Les monuments celtiques sont devenus rares par suite des progrès de l'agriculture ; ou cite seulement un tumulus sur ce coin de terre. Les Romains ont à leur tour occupé l'île, comme le prouvent des monnaies et divers objets antiques, trouvés sur plusieurs points du territoire.

Au VIème siècle, des émigrés bretons, et notamment des Gaels, s'établirent dans ce pays, et y firent dominer la religion chrétienne. Au IXème siècle, commencèrent les ravages des Normands, qui se continuèrent dans le siècle suivant, et qui chassèrent presque tous les habitants de l'île. Belle-Ile ayant été donnée en 1004 à l'abbaye de Redon et cédée en 1029 à celle de Quimperlé, les moines se mirent à relever les ruines. Le quartier de Locmaria forma une paroisse, qui fut desservie pendant longtemps par un moine, avec le titre de prieur, et plus tard par un prêtre séculier, avec le titre de vicaire perpétuel, et enfin celui de recteur. Locmaria a reçu jadis plusieurs colons de la côte du Croisic, ou du moins a contracté des alliances avec ce pays, car nos marins y ont eu longtemps des relations de parenté.

En 1766 onze familles acadiennes s'établirent dans cette paroisse, et y ont laissé postérité. On remarque sur son territoire les batteries de Pouldon et de Samzun, ainsi que la rade des Grands-Sables. Plusieurs des noms de villages commencent par le classique Ker, ville, village ; d'autres commencent par Borh, bourg, comme Borsarazin, Bormenahic, Borvran, Borthéro, ... ; c'est une particularité qui ne se trouve guère qu'à Belle-Ile. En 1790, Locmaria fut érigé en commune, du canton de Belle-Ile et du district d'Auray.

Son recteur, M. Guilloux, refusa le serment en 1791, et fut, l'année suivante, enfermé comme sexagénaire dans la maison de Retraite à Vannes, où il resta longtemps. Dans l'intervalle on vendit nationalement quatre maisons appartenant à la fabrique. Locmaria passa à l'arrondissement de Lorient en 1800, et fut maintenu dans le canton de Belle-Ile en 1801 (Joseph-Marie Le Mené - 1891).

Arrivée à Belle-Ile des émigrés canadiens en 1765. De nombreuses familles bretonnes et normandes s'étaient fixées au Canada et plus particulièrement en Acadie (Nouvelle Ecosse) après la conquête de Champlain. Par le traité d'Utrecht qui mit fin à la guerre de Succession d'Espagne, en 1713, l'Acadie est cédée à l'Angleterre. Les Acadiens (10 à 14 000 âmes) furent alors férocement persécutés par les Anglais pour n'avoir pas voulu se convertir au protestantisme et prêter serment d'allégeance à Sa Majesté Britannique. Il fut décidé en 1755 de les déporter.

Certains acadiens réussirent à gagner la France dès 1758. C'est ainsi que 78 familles représentant 363 personnes, se fixèrent à Belle-Ile (12 familles à Palais, 32 à Bangor, 19 à Sauzon et 15 à Locmaria).






























Merci de votre visite,
nous pensons faire d'autres circuits

et vous les faire partager

À bientôt sur chtibonsaîs


Retour Escapade
Cliquez











 
Créer un site
Créer un site